Les technologies immersives nous rapprochent-elles où sont-elles les instruments d’une sociabilité illusoire ?

Lundi 21 juin 2021

Le SITEM propose une conférence sur les technologies immersives.

L’année 2020 a indéniablement accéléré la digitalisation de nombre d’industries, qu’elles soient manufacturières, liées aux territoires ou à la santé. Parmi les technologies digitales, la réalité virtuelle (VR) a connu un essor particulièrement inespéré, en particulier par sa capacité à relier des collaborateurs distants autour d’un objet (ou un service) virtuel en cours de conception de développement ou de commercialisation.

Ainsi, ces solutions de télé-virtualité immersive abolissent-elles les distances physiques tout en recréant une présence bien réelle : présence de l’autre, présence à l’autre et bien-sûr présence de l’environnement virtuel visité conjointement ; et ce sans pour autant nécessiter de se déplacer dans le même espace physique.

Si ces technologies immersives rapprochent donc les utilisateurs professionnels (B2B), qu’en est-il du grand public ? En particulier de celui des industries créatives et culturelles (B2C) ?

La réponse de l’AFXR prendra la forme d’une série de présentations abordant les dimensions philosophiques (Pierre Musso), cognitives (Sophie Balcon-Fourmaux) et d’usages (David Nahon), avant de donner lieu à une table ronde complétée par des personnalités des médias (Alexandre Michelin) et du développement durable (Yacine Aït Kaci)

Sur le Web

Photo de Henri Mathieu-Saint-Laurent provenant de Pexels